Sommaire

Ingrédients de base de la cuisine vietnamienne

La cuisine vietnamienne reflète la philosophie bouddhiste et le principe du yin et du yang . La cuisine vietnamienne vise à créer une harmonie entre les cinq éléments naturels (bois, feu, terre, métal et eau) et les saveurs (aigre, amer, sucré, épicé et salé). Pour ce faire, elle associe dans chaque plat des textures contrastées, telles que le moelleux et le croquant, le charnu et le croustillant, le mou et le dur. Les plats vietnamiens traditionnels utilisent une variété d’herbes et d’épices pour rehausser la saveur des ingrédients principaux. Pour préparer des plats vietnamiens authentiques à la maison, approvisionnez votre garde-manger avec des ingrédients vietnamiens de base.

Concept du yin et du yang dans la cuisine vietnamienne

 La cuisine vietnamienne traditionnelle incarne le concept du yin et du yang.

Des ustensiles spécifiques sont nécessaires pour cuisiner, le plus important étant un grand poêle en fer de forme ovale (ou wok). Elle distribue la chaleur de manière uniforme pour une cuisson rapide, ce qui permet d’économiser du carburant coûteux, tout en préservant le croustillant et la valeur nutritionnelle des aliments sautés. Un gros hachoir et un bloc de coupe en bois sont indispensables pour hacher les ingrédients à cuire par les sautés. Les pilons et les mortiers sont couramment utilisés dans les cuisines traditionnelles pour empiler les épices. D’autres outils essentiels sont les grandes baguettes, les louches et les passoires. Les cuisinières à gaz ont remplacé les foyers alimentés au bois comme méthode de cuisson préférée, et les cuiseurs de riz électriques sont désormais utilisés à la place des flammes nues.

La cuisine vietnamienne traditionnelle suit le principe du yin et du yang, qui se retrouve dans tous les plats. La cuisine vietnamienne est réputée pour son équilibre entre les saveurs salées, acides, sucrées et épicées. Cet équilibre est un principe fondamental de la cuisine vietnamienne, qui s’obtient en combinant soigneusement des ingrédients tels que la sauce de poisson, le sucre, le jus de citron vert et les piments.

Principaux épices et ingrédients de la cuisine vietnamienne

La sauce de poisson

La sauce de poisson , connue sous le nom de nuoc mam au Viêt Nam, est un ingrédient essentiel de la cuisine vietnamienne. Comme l’huile d’olive dans la cuisine italienne, la sauce de poisson est un condiment polyvalent. Elle est utilisée dans les plats de viande, les bouillons et diluée dans les sauces de trempage.

Pour obtenir les meilleurs plats vietnamiens, il est important d’utiliser une sauce de poisson de bonne qualité, produite par le pressage et la fermentation d’anchois. La sauce de poisson est également très utilisée au Cambodge, au Laos et en Thaïlande.

Sauce d’huître

Un autre condiment important de la cuisine vietnamienne est la sauce d’huître. La sauce d’huître est un autre condiment important dans la cuisine vietnamienne. Elle est principalement utilisée pour ajouter de la douceur à un plat et pour atténuer l’amertume d’autres ingrédients tels que les légumes verts à feuilles. La sauce d’huître est obtenue en faisant bouillir des huîtres dans un mélange d’eau, de sucre et de fécule de maïs. Elle a un goût sucré et salé et est particulièrement délicieuse dans les plats de bœuf.  

Pâte de crevettes

Un autre ingrédient essentiel des recettes vietnamiennes est la pâte de crevettes. La pâte de crevettes n’est pas aussi couramment utilisée que la sauce de poisson ou la sauce d’huître, mais elle est essentielle pour certains plats vietnamiens qui nécessitent son odeur piquante et ses saveurs audacieuses. Elle est le plus souvent utilisée dans la soupe de nouilles au crabe, mais elle peut également être utilisée dans les sauces pour viandes ou pour mariner les légumes.

Riz au jasmin

Au Viêt Nam, le riz est un aliment de base servi à chaque repas de la journée. Le riz au jasmin est une variété de riz à la saveur distincte qui s’harmonise avec les sauces et les bouillons vietnamiens riches. Sa texture est plus sèche et moins glutineuse que celle du riz blanc typique ou du riz pour sushi.

Les légumes marinés

Les légumes marinés sont un plat d’accompagnement courant dans les foyers vietnamiens. Ils servent à équilibrer le piquant et le salé des plats principaux. Les cornichons vietnamiens sont plus doux que les légumes marinés d’autres régions du monde. Si les légumes vietnamiens ne sont pas disponibles dans votre épicerie locale, vous pouvez préparer vos propres légumes marinés à la maison. Les carottes, le chou ou le chou-fleur peuvent être mélangés à de l’eau, du sucre, du sel et du vinaigre d’alcool. Laissez les légumes tremper dans l’eau pendant environ 5 jours.

Les herbes fraîches dans la cuisine vietnamienne

La cuisine vietnamienne utilise couramment une combinaison d’herbes, dont la coriandre, le basilic thaï, l’oignon vert et la menthe comme garniture. Ces herbes sont des produits de base qui ne doivent pas manquer dans votre cuisine lorsque vous préparez des plats vietnamiens. Pour les plats plus complexes, d’autres herbes sont nécessaires.

Voici une liste de quelques-unes d’entre elles :

Piment d’oiseau : un type de piment couramment utilisé dans diverses sauces de trempage ou dans la pâte de crevettes Le piment oiseau n’est pas nécessaire dans votre cuisine, à moins que vous n’aimiez les plats très épicés.

La cannelle vietnamienne, plus épicée et plus douce que la cannelle indonésienne, est utilisée dans les soupes et les bouillons pour ajouter de la douceur et de la saveur.

Les grains de poivre vietnamiens sont également uniques et différents des poivres utilisés dans d’autres parties du monde. Si le poivre vietnamien n’est pas disponible, on peut le remplacer par du poivre ordinaire.

La cardamome est un ingrédient clé dans de nombreuses soupes vietnamiennes authentiques, y compris le pho, et est souvent utilisée avec la cannelle, l’anis et le clou de girofle. La cardamome noire a un arôme fort et distinctif, tandis que la cardamome verte peut être utilisée pour une saveur plus délicate.

La citronnelle est également un ingrédient courant dans la cuisine vietnamienne. Avant d’élaborer vos recettes vietnamiennes préférées, il est conseillé de visiter le pays, et de profiter de la cuisine vietnamienne au Vietnam, pour vous préparer ce voyage, consultez ce blog . Les parlons de la citronnelle, qui sont souvent utilisés avec le piment oiseau, le sucre et la sauce de poisson pour braiser les viandes. La citronnelle a une saveur fraîche et citronnée qui ajoute une touche particulière aux plats vietnamiens.